La géobiologie spirituelle

En réintégrant la dimension sacrée du paysage,

nous en redevenons des acteurs coresponsables.

Au-delà de l’habitat des maisons, la géobiologie spirituelle nous ouvre les portes vers ce qui construit et nourrit nos paysages et nos coeurs: le sacré, l’intelligence de l’univers, la déessse de la terre, les esprits de la nature ainsi que les êtres du champ divin.

 

La géobiologie spirituelle, comme je la voie, explore entre autres les thèmes suivant:

  • L'évolution personnelle et les exercices de transformation

  • la compréhension du niveau spirituel

  • les nouvelles grilles d'énergie, leurs fonctions, époques d'utilisation et traces sur le terrain (cela inclus des cartes comme google maps)

  • les cercles sacrés dans la nature

  • les mandalas énergétiques de lieux sacrés avec les exemples du Périgord

  • l'organisation de la dimension invisible

  • les esprits de la nature ainsi que l'hierarchie angélique présente

  • l'utilisation du cristal dans la guérison globale de la terre

  • la vierge noire et ses aides

  • la cartographie cachée du Périgord  (ou d'autres régions)

  • la coopération avec des esprits évolués et comment y parvenir

  • les élémentaux du cinquième type

  • contacts sur le terrain

Je prévoie cette autonne pour 2018 une dernière journée d'introduction à la géobiologie spirituelle le samedi 1. Décembre 2018 ainsi qu'un groupe d'étude à partir de 2019 avec journées pour approfondir ce sujet avec les personnes intéressées. Il est également prévu une conférence sur 'La Carte perdue du Périgord - une autre lecture du paysage'. vallonperret@wanadoo.fr

Méthodologie

 

Quelques réflexions sur ma méthodologie

Faisant des recherches sur l’invisible, une rigueur particulière s’impose. Même si cet invisible ne se laisse que marginalement mesurer ou voir, on ne peut pas raconter n’importe quoi. Cependant nous ne sommes pas entièrement dépourvus d’outils valables.

 

La notion du sacré est prioritaire pour moi. Le sacré étant un lieu ou une action qui favorise le contact avec le divin et l’intelligence de l’univers.

 

Quelles sont mes outils et mes méthodes d’observation ?

Quel type de résultats produisent-ils ?

 

Quelques critères 

Utilité :   Est-ce que les résultats de notre recherche aident à nous connecter au Divin et de ce fait à une compréhension plus globale et guérisseuse. Ces résultats ont-ils une utilité par rapport à l’individu ainsi que pour les problèmes actuels et urgents de notre société ?

Cohérence :   les résultats ne se contredisent pas

Consistance :   ils restent équivalents et relativement stables sur une période

Raisonnables :   ils ne contredisent pas notre raison

Progressifs :   ils permettent un pas en avant ; nous ne tournons pas en rond.

Elévation :   ils nous encouragent, nous élèvent et sont majoritairement pas anxiogènes

Indépendance :   ils ne sont pas dictés par un consensus de groupe et ses codes

Vérifiabilité :   la source des informations reste disponible à une vérification

Confirmation :   les résultats peuvent être confirmés par d’autres moyens de perception comme la clairvoyance, la claire-audience, la psychométrie (perception d’énergie sans instruments), le discernement spirituel (ressenti intuitif de justesse et vérité)

 

Cependant : Reconnaitre la qualité spirituelle d’une observation dépend avant tout de notre capacité de discernement spirituel. Cette qualité s’acquiert uniquement par la transformation personnelle. Celle-ci inclus la transformation durable des trois chakras du bas.

 

Ainsi, la production de résultats complexes, insolites, et éventuellement approuvés par un groupe d’individus utilisant les mêmes codes convenus, ne suffisent pour moi pas comme critère d’utilité.