Les anges du paysages

Les Dévas

Les esprits de la nature

Le travail de guérison avec les très grands Elémentaux

Le Dagda et le cristal

Dans la mythologie celte irlandaise le Dagda est un dieu puissant des Tuatha Dé Danann, la tribu des anciens dieux irlandais.

Depuis quelques temps je travaille avec un cristal de quartz. Je me suis rendu compte que des lignes d'énergie convergeaient vers ce cristal. Puis je me suis aperçu qu'il y avait un petit être, puis deux à sa gauche. L'un d'entre eux était plus grand que l'autre. Il me dit qu'il accompagnait maintenant ce cristal et mon travail. Je leur demanda qui ils étaient, s'ils étaient des Dakinis. Le grand me répondit que non, que le Dakinis étaient leurs cousines d'Inde et du Tibet mais qu'ici en Europe de l'Ouest ils portaient le nom de Dagda. Ils furent créé par le dieu celte-irlandais qui créa donc un beau jour tout un petit peuple portant dorénavant son nom. Ces Dagdas disent qu'ils sont mâles et qu'ils allaient m'aider à utiliser le cristal pour de la guérison.

Une des premières lignes me menat en dehors de la pièce à une vingtaine de mètres. J'y trouva un être de la nature, une ondine qui venait de la source dans le pré voisin. Elle m'indiqua que j'avais écris quelque chose de non correcte à son sujet dans mon livre ("Un Pont vers le Ciel"). J'y disais que le première source de notre petite vallée se trouvait plus bas près d'une petite mare. L'ondine m'indiqua que comme c'était elle la première source il fallait corriger cela. Je lui promit. L'incident pourrait sembler banal, mais je compris qu'une injustice crée une sorte de déséquilibre et qu'il fallait la corriger.

Ceci était le début d'une série sans fin de Dévas, d'anges du paysages, et d'élémentaux qui viennent soliciter mon aide. Si cette première histoire avait été causée par moi et était donc facile à remettre en ordre, ce n'est pas le cas pour les inombrables histoires qui suivirent et continuent au rythme d'environs deux demandes par jour.

Leurs demandes peuvent concerner un déséquilibre causé par des insectes, des animaux, des humains, etc. Chaque fois on m'indique la distance depuis le cristal et la direction dans laquelle je trouve le demandeur. En fait je les trouve alors à l'aide de google maps, les indications de direction et distance étant toujours précis. De les voir dans leur contexte me permet de mieux comprendre la nature du problème. Pratiquement toujours je dis une prière pour eux et demande que les êtres compétent viennent à leur secours. La nature du problème étant toujours hors de ma portée personelle.

Ainsi une Déva d'une parcelle de forêt se plaignait qu'il y avait cinq bléraux dans sa petite forêt et du fait de leur surnombre ils endomageaient les arbres. La Déva m'indiqua de demander à l'âme du groupe des bléraux d'intervenir; ce que je fis et la ligne d'énergie disparu et la Déva me confirma que le problème était en cours d'être résolu.

Un cas bien plus complexe et hardu se présenta lors d'un séjour dans la région de Berne en Suisse. Un ange du paysage - ils sont en charge normalement d'une surface avec un rayon d'environs un kilomètre - se manifesta. Il est situé à l'ouest de la centrale nucléaire de Mühleberg près de Berne. Il m'expliqua qu'il y avait une pollution par radiation dans une couche allant jusqu'à 200m sous la surface de la terre et que personne s'en apercevait ni s'en chargait. Il était clair que je ne savait pas comment y remédier logiquement. Comme souvent le Dagda m'indiqua qu'il suffisait cette fois-ci d'ajouter à la prière une méditation construisant un triangle allant du plexus solaire (région feu du corps humain) vers deux points à environs 200m sous les pieds. Nous étions un petit groupe de méditation ce jours-là et avons entrepris cette méditation. Quelques-uns d'entre nous on eu clairement la sensation que cela avait aidé la situation. La ligne avait en effet disparue.

Il y a forcément des choses qui nous dépassent et tout cela en fait bien partie. Toujours est-il que si le Dagda me rend attentif à ces êtres en difficultés c'est que notre intervention, par le fait de demander de l'aide et d'établir des liens entre 'spécialistes et l'être demandeur, est aparemment suffisante, même si nous ne savons pas le comment et le pourquoi.

Cela m'a fait réfléchir à ce qui est dit dans les cahiers de Flensbourg (Flensburger Hefte), dans leurs interviews avec des grands Esprits de la nature. Ils avaient prédit que nous entrions dans une nouvelle étappe de l'évolution où les anges se retiraient de leur rôle de diriger les êtres de la nature et que c'était nous les êtres humains qui devaient prendre le relais. Peut-être que c'est exactement ce qui est entrain de se passer.

Je vois une explication immédiate à cela. Nous, les êtres humains, avons pendant trop longtemps abusé de la nature et avons totalement ignoré la myriade d'êtres qui travaillent sans relâche pour garder chaque arbre, chaque lac, chaque verger, chaque forêt en équilibre. Le moment semble donc venu où nous allons participer plus consciemment à la réparation des déséquilibres dans la nature. Les Bouddhistes prient toujours que nos actes puissent aider tous les êtres conscients. Cela inclus bien évidemment aussi tout ce 'petit' monde des êtres de la nature, des Dévas et des anges du paysages.

Ce que je sais maintenant c'est que les Dagdas sont des être avec une énorme expérience et sagesse concernant surtout tout le passé de la terre. Le cristal, s'il peut être remplacé par n'importe quel objet, facilite cependant le travail. Il était bien utilisé dans les anciens postes de radio pour trouver les fréquences exactes de tel ou tel éméteur radio.

Pour la petite histoire:  le dieu Dagda possédait une harpe magique.

Ce travail de guérison avec le Dagda et le cristal me donne une idée sur le travail des anges du paysage, donc ces êtres qui se trouvent juste au-dessus des Dévas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les tâches de l’ange du paysage

Souvent ils me mettent directement en contact avec une Déva sur leur territoire qui m’explique son problème. Ils ne me précisent pas toujours la nature de leur souci, surtout lorsqu’ils savent qu’une prière de ma part suffit.

 

- esprits intrusifs sur une parcelle

- une centrale nucléaire a créé une pollution sous la surface que la terre jusque à 200 m en dessous et que personne ne semble s'en apercevoir et vouloir y remédier.

- la foudre est descendue à cet endroit à cause d'une roche contenant du fer qui se situe à plusieurs centaines de mètres sous terre. Cet impact de foudre a créé un déséquilibre dans les environs. Cela semble avoir perturbé les habitants de cette maison et des environs avec des effets sur leur santé.

- des endroits où pendant la deuxième guerre mondiale des gens ont été exécuté sommairement (résistants ou occupants tombés dans une embuscade p.ex.). L’endroit n’est pas pacifié et des âmes y rodent encore.

- une pollution de sa rivière la petite Loire dans une forêt un peu au sud, apparemment causée par une décharge illégale

- un grand être de l'élément feu m'interpelle. Son rayon d'activité est de 20km. Cela inclus Limoges. Il dit qu'il y a un problème de radon. Ce que je vérifie sur les cartes de radon. Les communes autour sont tous en catégorie trois. C'est le taux le plus élevé qui existe donc un réel danger. Cet être me dit qu'il y a une grande augmentation d'émission de radon depuis dix jours.

- une sirène au large de Toulon se plaint de nuisances sonores provenant des sous-marins

- des Dévas dans une forêt de feuillus sont submergées par un problème d'insectes qui attaquent leurs arbres

- au milieu d'un champ, située dans une clairière carrée, une Déva a besoin d'aide. Elle ne précise pas de quoi il s’agit mais sait qu’une prière fera l’affaire.

- le vignoble est attaqué par des insectes et que les propriétaires pensent utiliser des produits chimiques, ce que la Déva aimerait éviter

- gardienne d'une parcelle de forêt une Déva me dit que sa forêt n'est pas entretenu et donc vulnérable à des êtres nuisibles; elle me demande de prier à ce que les propriétaires ou les gens qui s'en chargent pourrait s'occuper mieux de cette parcelle de forêt pas très grande.

- menacé d'incendie à cause de la sécheresse

- Une Déva me demande de l'aide concernant l'intention d'un agriculteur de répandre de la chimie sur sa parcelle

- une Déva de la forêt a un problème avec un groupe de sangliers qui causent des dommages dans sa forêt

- de l'eau stagnante sur le territoire d'un ange du paysage dans une zone abandonné, une friche, donc qui n'est plus dirigée par des êtres de lumière et des esprits de la nature

Reste de la liste et explications dans mon livre "L'accès aux mondes invisibles"

Forcément cela nous donnes matière à reflexion sur notre rôle face à ces problèmes qui la plupart du temps nous dépassent. Mais, heureusement, nous somme qu'intermédaire, comme les anges du paysage du reste aussi. Lorsqu'on sait que la prière et la guérison à distance ont des effets mesurables, nous pouvons comprendre que 'notre' médiation se passe à ce niveau. Elle solicite des êtres compétents pour venir en aide. Ceux-ci agisstent sur la pensée d'êtres humains, d'âme de groupes d'animaux ou d'insectes, etc. L'essentiel est que nous nous impliquions, demandions de l'aide et nous rendons compte de la contribution invisible de tous les êtres impliqués.

Il s'agit d'une hiérarchie complexe d'êtres angéliques pour arrivé aux anges du paysage, puis aux Dévas pour aboutir aux esprits de la nature. Lorsque l'esprit d'un arbre ou d'un fleur a un problème, il s'adresse à sa Déva. Si celle-ci n'arriva pas à trouver la réponse elle s'adresse à son ange du paysage, puis celui-ci à son ange de la région, etc. L'hiérarchie des anges fait passer des inspirations, par exemple d'ordre divin pour atteindre finalement un esprit de la nature.

Esprits de la nature

 

Ils s'occupent d'un arbre, d'une fleur, d'un buisson, d'un ruisseau, d'une mare, etc. Pour comprendre le travail complex des esprits d'une plante on peut par exemple écouter sur youtube Claude Bourgignon 'Microbiologie des sols'. Sans être biologiste je m'imagine que les esprits de la nature se chargent des équilibres mibrobiologiques, de l'hydrologie de la plante, de la stabilité, d'orienter les nouvelle branches, de l'enracinement, des processus de maturation, de floraison, de la négotiation avec les plantes avoisinantes sur le partage de l'espace, se protéger contre certains insectes, etc.  Il y a quatre type d'esprits élémentaires de la nature, tous liés à un des quatre éléments:  les gnomes (élément terre, racines, écorce, parties bois ou dures), les ondines (élément eau, feuilles, tiges, l'hydrologie), les salamandres (élément feu, maturation, fleurs, fruits), les sylphes (élément air, parfums, fleurs, pollen). Ce sont les 'artisants'.

Les 'architects et concepteurs' sont des esprits des formes. Ils créent le gabarit éthérique d'une plante, d'un arbre ou d'une fleur, avec ses lignes de forces. C'est autour de ces lignes de forces que la matière alors se manifeste à l'aide des quatre types esprits élémentaires de la nature . Les 'chefs de chantier' alors viennent en action. Ils sont l'esprit de la plante et dirigent et supervisent ces quatre esprits élémentaires de la nature.

 

Il est naïve de penser qu'il suffit que l'on mette une graine dans le sol et que tout le reste se passe qu'au niveau chimique, biologique, comme par magie - même si tout le processus reste pour nous 'magique'.

Pour plus de détails voir mon livre 'Un Pont vers le Ciel - Anges,Êtres de Lumière et champs d'énergie' / 'Faith is the Bridge' - ou les cahiers de Flensburg avec leurs nombreux et excellent interviews avec des esprits de la nature de tout genre.

Je découvre récemment un buisson à elfes (fairy bush). Ce sont des être mythiques et non des esprits de la nature. Elle ne s'occupent donc pas de la croissance des plantes mais de l'atmosphère et l'ambiance d'un lieu (inclus les nuages, la pluie, le vent, etc.). Elles y contribuent légèreté, gaieté, le ludique, joie.

Notre tâche est comparable à une opératrice de centrale téléphonique des anciens temps:  savoir faire les liens entre demandeur et spécialistes.

Anges du Paysage dans la Vallée de la Vézère, Dordogne

Travail de guérison avec les très grands Elémentaux

Depuis septembre 2017 le Dadga nous a amené des lignes de connexion avec de très grands Elémentaux, souvent basés à des centaines de km. Ces lignes ont une largeur d'environs 6-7 cm et sont donc bien plus large que les lignes vers les Dévas de parcelles ou les anges du paysage. Il me semble qu'un réseau de soutient à ces très grands Elémentaux s'est mis en place et que notre contribution particulière est probablement liée au fait que nous travaillons avec les 5 éléments en lien avec nos chakras et le savoir comment transformer cette énergie.